29 janvier 2021

Bernard ARNAUD contraint par la justice française …

Par Caroline

La bataille Hermes perdue

Le président de LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton, Bernard Arnault, va céder la majeure partie de sa participation de 7,5 milliards de dollars dans le fabricant de biens de luxe Hermes International, mettant ainsi fin à une longue bataille entre les deux parties.

Suite à l’intervention d’un tribunal français, LVMH distribuera les 23 % de sa participation à ses actionnaires et aux investisseurs institutionnels, près de quatre ans après que la plus grande société de produits de luxe du monde ait commencé à constituer sa participation à l’insu d’Hermes par le biais d’échanges d’actions, selon Bloomberg. Arnault a soutenu que l’investissement de LVMH était pacifique et qu’il n’avait pas l’intention d’en prendre le contrôle.

 

Bataille Hermès LVMH Bernard Arnaud

Création d’une Holding au sein d’Hermes

Cette décision a incité les descendants du fondateur Emile Hermes à mettre en commun leurs actions dans une holding pour se protéger contre une prise de contrôle complète et a déclenché des actions en justice ainsi que des demandes pour qu’Arnault réduise sa participation.

La répartition des parts, qui doit être achevée d’ici le 20 décembre, laissera à la holding familiale du milliardaire, le Groupe Arnault, une participation de 8,5 %, a déclaré LVMH, dont le siège est à Paris.

 

Perte de l’attrait Spéculatif d’Hermes

Selon certaines sources, la résolution fera passer la proportion d’actions Hermes librement négociées de 7 % à plus de 20 % et réduira « l’attrait spéculatif d’Hermes qui redevient une société normalement négociée ».

Christian Dior, le plus grand actionnaire de LVMH, donnera le titre à ses propres investisseurs. LVMH, le Groupe Arnault et Dior ont convenu de ne plus acheter d’actions d’Hermès pendant les cinq prochaines années.

 

Marques LVMH

Les marques phares de LVMH ont terminé l’année 2020 en force,

Malgré le verrouillage des marchés. Le géant du luxe est confiant pour 2021.

Le géant mondial du luxe LVMH Moët Hennessy-Louis Vuitton a terminé une année 2020 mouvementée avec une croissance à deux chiffres de ses marques phares, dépassant les attentes pour le quatrième trimestre, alors que la société a présenté des perspectives confiantes pour l’année à venir.

Les actions du groupe français ont ouvert en hausse de 1,3 % mercredi, avant de baisser de 2,5 %, ce qui correspond à la tendance baissière des actions en Europe.

Rappel de L’histoire.

LVMH est un conglomérat de produits de luxe couvrant la mode, la joaillerie, les cosmétiques, les vins et les spiritueux. Ses marques comprennent Louis Vuitton, Christian Dior, Bulgari, Tag Heuer, Sephora et Hennessy.

La pandémie de Covid-19 a frappé les actions de luxe dès que les pays d’Asie de l’Est ont mis en place certains des premiers verrouillages stricts.

L’Asie est le marché le plus important pour LVMH, en particulier la Chine, d’où le virus est originaire.

Les revenus se sont effondrés au premier semestre 2020, chutant de 28 % par rapport à l’année précédente, et LVMH a réduit son dividende de 30 % en avril, à 4,8 euros (5,8 dollars) par action.

Au début de ce mois, LVMH a achevé son rachat de la marque de joaillerie américaine Tiffany pour 15,8 milliards de dollars, mettant fin à plus d’un an de conflit autour de la plus grande acquisition de luxe jamais réalisée.

L’accord a été conclu avant que la pandémie ne frappe les finances des entreprises, et LVMH a ensuite tenté de se retirer. Tiffany a intenté un procès, LVMH a intenté une contre-poursuite et un prix réduit de 425 millions de dollars a été négocié.

Plus : Les actions de luxe montent alors que Burberry et Richemont montrent des signes de reprise. Mais ça ne va pas être facile.

 

Quoi de neuf ?

Les marques phares de la mode, Louis Vuitton et Dior, ont renforcé les finances du groupe alors même que les magasins européens sont restés fermés pendant la période clé de Noël.

Les ventes de la division mode et maroquinerie ont augmenté de 18 % par rapport à l’année précédente au cours des trois derniers mois de 2020, avec un chiffre d’affaires de 7,3 milliards d’euros dépassant de près de 300 millions d’euros les attentes des analystes.

Dans l’ensemble du groupe, le chiffre d’affaires organique du quatrième trimestre s’est élevé à 14,3 milliards d’euros, soit une baisse de 3 % par rapport à l’année précédente.

Les résultats trimestriels portent le bénéfice annuel des opérations récurrentes à 8,3 milliards d’euros, soit une baisse de 28 % par rapport à 2019. Selon LVMH, le résultat opérationnel courant a renoué avec la croissance au second semestre, avec une progression de 7 %.

Le chiffre d’affaires organique de l’année entière a baissé de 16% par rapport à 2019, pour atteindre 44,7 milliards d’euros.

Le groupe a l’intention de verser un dividende de 6 euros par action pour l’année, retrouvant ainsi les niveaux d’avant la crise.

« LVMH a fait preuve d’une résistance remarquable face à la crise sanitaire sans précédent que le monde a connue en 2020 », a déclaré Bernard Arnault, président-directeur général du groupe.

« Dans un contexte qui reste incertain, même avec l’espoir que la vaccination nous donne un aperçu de la fin de la pandémie, nous sommes convaincus que LVMH est en excellente position pour poursuivre la reprise que le monde souhaite en 2021 et pour renforcer encore notre avance sur le marché mondial du luxe », a déclaré Bernard Arnault.

A lire également : Tiffany dit « oui » à l’offre de LVMH à 15,8 milliards de dollars. Les actions sont à la hausse.

 

Tiffany & Co

Un regard vers l’avenir.

Les résultats de LVMH clôturent l’une des années les plus turbulentes de l’histoire du secteur du luxe.

Mais le groupe a su résister à la tempête, avec une forte reprise au second semestre qui souligne la désirabilité des grandes marques de LVMH et la capacité du groupe à attirer les acheteurs en ligne en dépit des fermetures de magasins.

Les premiers jours de la pandémie ont montré à quel point LVMH et d’autres groupes de luxe sont dépendants de la Chine, et cette dépendance ne fait que s’accentuer entre-temps.

L’Asie, hors Japon, a été la seule région à augmenter sa part dans le chiffre d’affaires total de LVMH en 2020.

 

Et vous concernant ?

Bernard Arnaud Le Club 001

Vous connaissez maintenant Bernard Arnault, le PDG et actionnaire majoritaire du groupe de luxe LVMH :

Vous voyez que ce groupe qu’il contrôle pèse 190 milliards en bourse, et qu’il est le “leader mondial des produits de luxe”.

 

Mais en plus de ce qui est décrit dans cet article loin des caméras, cet homme a encaissé des milliards en investissant discrètement.

 

Les méthodes qu’il emploie sont méconnues du grand public…

Et elles rapportent (très) gros depuis des décennies.

 

Bernard Arnault fait des fortunes notamment grâce à :

💰 Ces placements malins qui lui rapportent une commission à chaque fois que vous faites vos courses au supermarché…

💰 Sa méthode pour transformer des investissements perdants en MACHINE à DIVIDENDES pour le reste de votre vie. 

💰 La règle très simple qu’il a suivie pour miser sur Netflix, Spotify, Airbnb, ou encore Etoro avant tout le monde. N’importe quel investisseur (débutant ou aguerri) devrait l’appliquer.

 

Si vous connaissez ne serait-ce qu’un seul de ses secrets… vous pourriez gagner jusqu’à 213€, 456€ et même 671€ de revenus complémentaires tous les mois.

 

⇒ Cliquez ici pour découvrir les techniques d’enrichissement secrètes de la première fortune de France

Bernard Arnaud Le Club