18 octobre 2020

Kelvin Alie | IFAW

Par Caroline


Kelvin Alie a grandi en Dominique, une île de l’archipel des Caraïbes surnommée l’Île Nature, pour sa formidable biodiversité. Élevé dans un pays dont l’économie repose sur l’agriculture et l’écotourisme, Kelvin a tout de suite compris que la conservation et le bien-être animal dépendent entièrement de l’homme.

Kelvin a commencé sa carrière à l’Office des forêts et des espèces sauvages de Dominique. Bien que la foresterie l’ait toujours fortement intéressé, en théorie comme en pratique, il lui manquait quelque chose. « J’avais une passion, explique-t-il. Je ne voulais pas simplement faire mon travail. Je voulais véritablement m’inscrire dans un mouvement mondial et faire avancer les choses. »

Actuellement, Kelvin participe à guider ce mouvement en tant que vice-président exécutif, stratégie, programmes et opérations sur le terrain.

Pendant les 10 années qui ont précédé sa nomination à ce poste en 2017, Kelvin a géré les programmes IFAW à l’international en tant que vice-président à la conservation et au bien-être animal, et il a mené avec brio le programme IFAW de Lutte contre le commerce d’espèces sauvages. Dans ce cadre, il a développé une campagne populaire contre les braconniers au sein d’une coalition mondiale incluant, entre autres, INTERPOL, des polices nationales, des experts en criminalistique, ainsi que des communautés locales réparties dans plusieurs pays. Kelvin a personnellement prêté main-forte à INTERPOL lors d’enquêtes sur les trafiquants d’ivoire et de cornes de rhinocéros en Afrique. Cette collaboration lui a valu le prix d’excellence du Wildlife Conservation Film Festival à New York, en 2012.

Kelvin a co-signé une étude qui établit des liens entre la conservation des espèces sauvages, la sécurité et le développement. Il a également formé plusieurs générations d’agents de l’ordre (policiers et douaniers) en matière de prévention, de détection et de démantèlement des réseaux criminels liés aux espèces sauvages. Le travail de Kelvin a modifié la façon dont les hommes défendent les droits des animaux, partout dans le monde, sur le terrain comme dans les plus hautes sphères du système législatif.

Kelvin bénéficie aussi de plus de 20 ans d’expérience en tant qu’ambassadeur et coordinateur. Peu après son entrée chez IFAW en 2001, il a géré et coordonné diverses interventions liées à la conservation des espèces sauvages dans la région de la Grande Caraïbe, et tissé des liens stratégiques avec des gouvernements et plusieurs sociétés privées dans différents pays. Kelvin a personnellement dirigé l’expansion des activités d’IFAW contre le commerce d’animaux sauvages dans le grand bassin caribéen et il a supervisé les efforts visant à développer l’observation durable des baleines et des dauphins dans les Caraïbes de l’Est. Il a représenté IFAW dans le comité directeur du Bushmeat Crisis Task Force, un consortium de scientifiques et d’organisations de lutte pour la conservation, fondé aux États-Unis. Il a aussi fait partie du groupe de travail de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur le commerce illégal des biens présentant un risque écologique. De plus, Kelvin a dirigé la délégation IFAW lors de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).

Au début de sa carrière, Kelvin avait animé un programme radio intitulé « Environmental Yours » dans son pays natal, en Dominique, tandis qu’il travaillait à l’Office de la foresterie et des espèces sauvages. Cette émission était consacrée aux enjeux courants de conservation, et il diffusait, plus précisément, les histoires des hommes impliqués dans la lutte pour la conservation de la faune sauvage. Il est diplômé de l’université de Hull, du City College of New York, et du Collège de la Foresterie de Chypre.



Source link